“Ne cherchez plus mon cœur; des monstres l’ont mangé.” 
― Charles BaudelaireLes Fleurs du Mal

Back to Top